Partenaires




Rechercher


Accueil > Équipe 2 : BEST > Biodiversité, Environnements, Sociétés, Territoires

Biodiversité, environnements, sociétés, territoires

par Magali ABELLA - publié le , mis à jour le

Les recherches menées par l’équipe « Biodiversité, environnements, sociétés, territoires » (BEST) appellent à nourrir la réflexion du LC2S dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire, intégrant les processus de problématisation des rapports entre nature et culture autour de deux ensembles régionaux : la Caraïbe et les Amériques.

Les écorégions tropicales de la Caraïbe et des Amériques sont connues pour abriter une importante diversité biologique (forêts équatoriales et tropicales, récifs coralliens, mangroves, etc.), tout en étant soumises à de fortes contraintes de développement (démographique, économique, agricole, urbain notamment) qui pèsent sur l’équilibre de leurs écosystèmes. Ce faisant ces derniers se montrent particulièrement vulnérables aux effets – potentiels ou avérés – du changement climatique, en milieu insulaire surtout (élévation du niveau des océans, dégradation des habitats, invasions biologiques, etc.). Dans un contexte de prolifération des normes en matière de développement durable orienté vers une « économie verte et bleue », ces territoires et régions constituent des laboratoires privilégiés pour étudier les enjeux de société associés à la biodiversité, entendue comme l’ensemble des interactions que des êtres vivants appartenant à un même écosystème exercent entre eux et avec leur environnement. Tel est le pari fait par cette équipe de recherche qui accorde aux sciences humaines et sociales un regard clé sur la fabrique des problématiques à la fois écologique et environnementale, à l’heure de l’Anthropocène. Dans cette perspective, il convient de comprendre et d’expliquer comment et pourquoi la notion de biodiversité est mobilisée afin d’atteindre des objectifs à la fois politique, économique et juridique, quelles sont les représentations et données recherchées, quels sont les modes de gestion privilégiés, comment sont interprétés et utilisés les résultats de la recherche scientifique.

Empruntant à des sensibilités disciplinaires variées au sein du laboratoire (science politique, géographie, droit, histoire, anthropologie), ce programme de recherche invite à appréhender la pluralité des expériences et des représentations attachées à la biodiversité - concernant aussi bien ses dynamiques d’expertise que de politisation, que ces dernières soient envisagées comme source de contraintes ou comme vecteur d’opportunités de développement. À ce titre, plusieurs projets de recherche menés par les membres de l’équipe BEST s’appuient sur des partenariats scientifiques entre les Antilles, la Guyane et le Brésil. Le caractère à la fois périphérique et stratégique de ces territoires a pour dénominateur commun d’exacerber les enjeux et les conflits liés à une gestion durable des espaces et des ressources, les relations entre modes de gouvernance et modes de connaissance de la biodiversité. Ceci justifie l’importance accordée par ces travaux aux capacités des acteurs de produire des accords et de mettre en place des modes de régulation dans un cadre multi-échelles (du local au global) et transversal à d’autres problématiques (éthique ou sanitaire notamment). La réalisation d’études de cas et de comparaisons ainsi que leur mise en perspective théorique visent à alimenter la réflexion de l’ensemble des membres du laboratoire.

Pour mettre en oeuvre ce programme, les orientations thématiques de l’équipe BEST sont structurées autour de trois axes :

AXE 1. Conservation de la biosphère

AXE 2. Conflits socio-environnementaux

AXE 3. Écologisation de l’action publique

Les travaux menés par l’équipe s’ordonnent autour de plusieurs projets et d’un séminaire de recherche :

- Projets financés

- Séminaire

Aux plans institutionnel et scientifique, l’équipe s’inscrit dans plusieurs réseaux de recherche :

- Le LabEx CEBA « Laboratoire d’excellence Centre d’étude de la biodiversité amazonienne »

- L’OHM (Observatoire hommes-milieux) « Port Caraïbe »

- Le RTPI (Réseau thématique pluridisciplinaire international) « Caraïbes »

Coordinateurs : Yann Bérard et Jean-Raphaël Gros-Désormeaux

Membres de l’équipe