Partenaires




Rechercher


Accueil > A la une

séminaire "Etudes de genre, de races, de classes", mercredi, le 9 mai 2018, de 14h à 16h, Matilde dos Santos Ferreira

par Magali ABELLA - publié le

La prochaine séance du séminaire "Etudes de genre, de races, de classes" aura lieu mercredi, le 9 mai 2018, de 14h à 16h en salle de visio de la faculté des Lettres (et envisio-conférence pour les autres) avec Matilde dos Santos Ferreira, dont vous trouverez ci-dessous la présentation.

- le titre de l’ intervention : Les corps intranquilles : femmes artistes de Guadeloupe et du Brésil

- un petit résumé : A travers des œuvres de trois artistes femmes guadeloupéennes (:Shirley Ruffin, photographe, Kelly Sinapah Mary et Joelle Ferly, photographes et performeuses) et brésiliennes (Pricila Rezende et Michelle Matiuzzi) on se posera la question de l’intersectionnalité (identité genrée/racialisée) dans la représentation du corps de la femme dans la société post-coloniale martiniquaise et guadaloupéenne. Il s’agira de discuter en quoi ces travaux artistiques sont situés, et en quoi ils s’affranchissent ou pas des stéréotypes attendus des femmes antillaises

- une bio de quelques lignes : Matilde dos Santos est historienne, spécialiste de l’histoire orale et des récits de vie, linguiste et doctorante en sociologie de l’art à l’université des Antilles. Sa thèse porte sur la construction identitaire et plus particulièrement sur les questions de mémoire et transmission dans l’art performance dans la Caraïbe. Critique d’art et commissaire independant. Membre de l’AICA Sud Caraïbes, elle assure depuis trois ans au Campus Caribéen des Arts des interventions sur l’histoire de l’art moderne et contemporain brésilien

- deux ou trois titres de bibliographie indicative ?

Leslie McCall, “The Complexity of Intersectionality” in Signs, Vol. 30, No. 3 (Spring 2005), pp. 1771-1800, Chicago, The University of Chicago Press. URL : http://www.jstor.org/stable/10.1086/426800

Brah, Avtar and Phoenix, Ann (2004). Ain’t I A Woman ? Revisiting Intersectionality. Journal of International Women’s Studies, 5(3), 75-86. http://vc.bridgew.edu/jiws/vol5/iss3/8

RICŒUR P. (1985). Temps et récit, 3. Le temps raconté. Pari s : Seuil, coll. « Points », 520 p.
Paul Ricoeur , La mémoire, l’histoire et l’oubli 2000