Partenaires




Rechercher


Accueil > Présentation du LC2S

Présentation du LC2S

Fondé en 1982 à l’initiative du Professeur Jean-Claude Fortier, le CRPLC est associé au CNRS depuis 1988 (UMR 8053). Il est devenu le Laboratoire caribéen de sciences sociales (LC2S) le 1er janvier 2017.

Actuellement dirigée par le Professeur Justin Daniel, l’unité regroupe 32 enseignants-chercheurs de l’Université des Antilles (UA) – répartis sur les deux pôles de Martinique et de Guadeloupe – appuyés par 3 chercheurs du CNRS.

Le LC2S a été créé autour de compétences principalement juridiques (droit public interne, droit de l’Union européenne, droit international). Cependant, l’équipe s’est progressivement élargie à l’ensemble des sciences humaines et sociales au point d’être aujourd’hui un remarquable espace de dialogue interdisciplinaire.

Dans le contexte de restructuration de l’enseignement supérieur et de la recherche aux Antilles et en Guyane, l’unité entend exploiter pleinement son implantation au carrefour de grands courants d’échanges scientifiques (Amériques-Caraïbes). Ancrée dans les deux pôles constitutifs de l’UA, elle a résolument choisi de s’ouvrir à son environnement en tissant des liens avec les universités d’Amérique du Nord et du Sud, et en nouant des partenariats avec leurs équipes de recherche. Ainsi le LC2S place l’étude de l’espace Caraïbe-Amérique, avec un focus particulier sur l’Amazonie et les territoires français de la région, au cœur de ses préoccupations scientifiques, à partir du croisement des méthodes et des apports du droit, de la science politique, de la sociologie, de l’anthropologie, de l’histoire et de la géographie. Il se donne ainsi pour ambition de constituer un pôle de référence en sciences humaines et sociales au sein de l’UA, d’apporter une plus-value dans la connaissance des sociétés de la Caraïbe et des Amériques dans les domaines où elle a acquis une incontestable légitimité scientifique, tout en inscrivant clairement ses activités dans les réseaux nationaux et internationaux de recherche lui permettant de jouir d’une grande visibilité

L’UMR accueille une quarantaine de doctorants et garde un contact étroit avec ses membres associés, en particulier des praticiens qui sont autant de partenaires occasionnels. Elle bénéficie, en outre, des services d’une assistante gestionnaire, d’une documentaliste et de plusieurs vacataires.

Le LC2S est ainsi structuré, autour de projets clairement identifiés, en trois équipes pluridisciplinaires resserrées et insérées dans des réseaux nationaux et internationaux de recherche leur permettant de développer des partenariats fructueux ainsi qu’un dialogue productif entre disciplines. Ce dispositif se renforce de l’apport de chercheurs appartenant à des laboratoires situés à l’extérieur dans le cadre desdits partenariats et de projets collaboratifs. Ces trois équipes sont représentées sur les deux pôles constitutifs de l’Université des Antilles.

Cette rubrique ne contient aucun article.